AstroSaône
Accueil > La pratique > Astrophotographie > Débuter en Astro-Photographie
Débuter en Astro-Photographie

Débuter en Astro-Photographie

jeudi 29 septembre 2011, par Fabrice

L’astrophotographie peut être plus ou moins compliquée.
L’article de Jean-Louis intitulé « Soirée Astro-Photo » présente une version déjà avancée de la capture d’image du ciel profond.

Mais le débutant peut déjà se fabriquer des souvenirs avec du matériel beaucoup plus simple.

La prise de photo directe :
Matériel : Un appareil photo numérique compact ou reflex et un trépied.

JPEG - 117.3 ko
Jupiter et les Pleïades
Jupiter et les Pleïades le 29/09/2011. Mode ciel étoilé 60s de pose. Ajustement des niveau sur logiciel.


Comment faire : Commencer par chercher le mode Ciel étoilé (starry night) dans le manuel de votre APN.

Installer l’APN sur le trépied et viser toujours avec un sujet au premier plan (un arbre, une maison...)
Ensuite procéder comme dans le manuel, par exemple pour mon Panasonic Lumix FS7 :

Celui-ci va prendre le temps de pose sélectionné et va ensuite faire un dark du même temps de pose.
Astuce : Si vous n’avez pas de mode ciel étoilé, essayer avec le mode Feu d’artifice.

Avec un logiciel de retouche d’image (moi j’utilise simplement Paint.Net), vous pouvez aussi imager une éclipse de lune par exemple :

JPEG - 137.6 ko
Eclipse de lune du 15 juin 2011
Malgré un ciel "pas folichon", j’ai pu me faire un petit souvenir. Le résultat avec le piti APN de Christel (Panasonic DMC-FS6), empiler sous Paint.NET La Terrasse Avenas (69)


N’espérer pas photographier la lune en gros plan directement, il vous faut un zoom puissant, ou un télescope.

La prise de vue en Afocal (digiscopie) :
Matériel : Un télescope et un appareil photo numérique compact.
Avec un APN compact, vous pouvez prendre une photo en le plaçant sur l’oculaire. C’est ce que l’on appelle une prise de vue en afocale. Cette solution n’est possible qu’avec un appareil photo avec un petit objectif (au maximum la taille de l’iris de votre œil).
Vous pouvez avec cette solution, prendre La lune :

JPEG - 98.4 ko
Lune en aFocal
La lune en aFocale sur 130/900 avec oculaire de 25mm 1/60s 250 ISO.


ou le soleil avec un filtre (voir l’article de Franck « CROA solaire du 28 septembre 2011 »

JPEG - 115.1 ko
Soleil en lumière visible

Pour améliorer l’image, vous pouvez acheter un support digiscopie comme celui-ci (entre 50€ et 80€) :
support afocal

Ou en fabriquer un comme moi (environ 5€) :

JPEG - 58.4 ko
support afocal artisanal
2 équerres d’assemblage en métal,
2 supports canalisation PVC,
De la visserie

La prise de vue à la WebCam :
Matériel : Un télescope, une webcam avec capteur CCD (modifié longue pose pour le ciel profond), un moteur d’ascension droite pour monture équatorial ou une monture goto (azimutal ou équatorial) et un ordinateur.

JPEG - 64.8 ko
Mon setup du débutant
Celestron 130/650 sur monture Monture AZ Supratrack Skywatcher Synscan Goto. Webcam Philips SPC880nc (modifié SPC900nc longue pose). PC windows XP.

Le but est de prendre un grand nombre d’image et d’utiliser un logiciel qui permet d’empiler ces images pour gagner en détail.
Par exemple les planètes comme Jupiter et Saturne :

JPEG - 15.5 ko
Ma 1er Saturne à la Webcam
Saturne à la Webcam le 10 avril 2011 22:39, film de 30s à 10fps. Traitement IRIS Newton Skywatcher 130/900 sur EQ2 motorisé AD Webcam Philips SPC 880 firmware SPC 900 NC mode couleurs optimisées

Et même le ciel profond :

JPEG - 222.2 ko
M15
Amas globulaire M15 dans la constellation de Pégase le 26/09/2011. Un des amas globulaires les plus denses de la Galaxie. Magnitude 6.40 77 Poses (sur 100) de 5s à la SPC880nc sur Celestron 130/650 Monture SynScan Goto AZ DeepSkyStaker + Iris RL2
JPEG - 66.4 ko
Image brut de 5 secondes


JPEG - 57.3 ko
Dark de 5 seconde

Le plus dur sera le traitement de l’image. Plusieurs logiciel libre existent :

  • Iris : très performant mais très compliqué.
  • Registax : Assez performant mais encore compliqué.
  • DeepSkyStacker : Limité au ciel profond mais ultra simple.

Enfin, la prise de vue avec appareil photo reflex ou camera CCD monter au foyer d’un télescope, voir l’article de Jean-Louis intitulé « Soirée Astro-Photo » .

inc-documents

4 Messages

  • Débuter en Astro-Photographie 30 septembre 2011 15:54, par Christian

    C’est un excellent complément à l’article de Jean-Louis !... surtout pour un non-adepte de l’astrophoto, comme c’est mon cas !
    Comment mettre en pratique tes conseils pour les Draconides de la semaine prochaine ? (je n’ai qu’un Canon 450D et un pied)

  • Débuter en Astro-Photographie 30 septembre 2011 18:43, par Franck

    Fabrice,

    Ton support "afocale" m’a l’air d’être au top... la prochaine fois, amène-le, j’en ferai bien une copie adaptée pour le C8. J’ai un Panasonic Lumix LX3 comme apn, qui marche plutôt bien, mais une fois stabilisé devant l’oculaire, je devrai pouvoir sortir des "souvenirs" de meilleure qualité ! Mais attention, je ne veux pas forcément tomber du côté des astrophotographes, ça m’a l’air trop technique... et à la lecture de l’article de Jean Louis, bigre, c’est encore pire que je ne l’imaginais !!!

  • Débuter en Astro-Photographie 1er octobre 2011 08:08, par j-louis

    bel article Fabrice,

    effectivement l’astrophoto n’est pas toujours aussi complexe que ce que je décrit sur mon article, et le tien est le bienvenue pour rétablir l’équilibre.

    les méthodes que tu décrit ici,sont même essentielles a maitriser pour ceux qui veulent ensuite un jour évoluer vers de l’autoguidage par exemple et permettent effectivement de prendre beaucoup de plaisir a réaliser ces propres images.

    pour ma part, j’ai débuter avec une simple webcam a la place de l’oculaire...trés formateur...




AstroSaône, astronomie dans le Mâconnais Val de Saône. Association club de passionnés d'astronomie dans le secteur géographique proche de Mâcon, sur 3 départements: La Saône et Loire (71) avec le Mâconnais, L'Ain (01) avec la Bresse du Val de Saône et Le Rhône (69) avec le Beaujolais.